Outils personnels

Le Service Interroger un Bibliothécaire est en vacances du 19 juillet au 21 août 2017. A bientôt !

Charte Marianne - logo
 
Accueil Padawan Rechercher l'information La stratégie de recherche

Aller au contenu. | Aller à la navigation

La stratégie de recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La technique de recherche doit s'adapter selon que l'outil de recherche utilisé est un catalogue de bibliothèque, une base de données spécialisée ou un navigateur Web.  On cherche souvent avec les premiers mots clés qui se présentent à l’esprit, et ceux-ci ne sont pas les plus efficaces pour repérer de l’information. Réfléchir au préalable à une stratégie facilite le passage d'un outil de recherche à l'autre.

 

Objectifs :
Choisir le vocabulaire le plus pertinent.
Comprendre le sens des opérateurs logiques pour pouvoir formuler ses équations de recherche.
Appliquer une méthodologie pour bâtir une stratégie de recherche.

 

Les 7 étapes de la stratégie de recherche

 
Préalablement, il importe d’avoir bien cerné son sujet (voir Préparer sa recherche) pour être en mesure d’identifier quels sont les concepts importan

ts qui s’y trouvent. Les mots clés utilisés pour faire la recherche documentaire représenteront ces concepts. Pour les identifier facilement, il suffit d’imaginer le document idéal : quels mots clés devraient absolument s’y trouver? Une autre astuce consiste

à simuler la réponse la plus brève possible qui peut être fournie au journaliste qui nous demande « Sur quoi travaillez-vous? ». Les mots significatifs de cette réponse renferment les concepts.
Par ailleurs, un concept peut être autant un mot (ex : « contaminant ») qu’une expression (ex : « cycle de vie »).

Plus nombreux seront les concepts identifiés, plus précis seront les résultats trouvés car on exige alors que les documents renferment tous les concepts identifiés.

Les 7 étapes d'une stratégie de recherche

 

Étape 1 : Énoncer le sujet en une phrase ou une question

 

Exemple : Comment se caractérisent les enjeux liés à la sécurité du transport des matières dangereuses dans les Alpes-Maritimes ?

Ne retenir que les mots significatifs:
Sécurité    Transport    Alpes Maritimes    Matières dangereuses

Éviter les termes qui décrivent les relations entre les idées et ne caractérisent pas vraiment le sujet de recherche.
Exemples : CARACTÉRISER, CAUSES, CONDITIONS, CONSÉQUENCES, EFFETS, ENJEUX, SITUATION, OPTIMISATION , TENDANCES
Ne pas considérer les mots vides de sens comme COMMENT, SE, LES, LA, DU, etc.

Maintenant que les concepts sont identifiés, il faut les enrichir avec des mots clés. C’est l’objet de l’étape 2!

 

Etape 2 : Enrichir son vocabulaire

Synonymes et termes équivalents

Pour chacun des concepts identifiés, le vocabulaire est enrichi en dressant la liste des synonymes ou des termes équivalents. Pour cette fin, envisager :

  • Les variantes orthographiques et grammaticales (ex : pluriel)
  • Les acronymes (de plus de 3 lettres)
  • Les mots de même famille
  • La traduction des termes en anglais, car la littérature savante est souvent publiée dans cette langue.

Plan de concept

Pour bien structurer sa pensée, il est utile d’inscrire ces mots clés dans un plan de concept.
Le plan de concept est un outil de réflexion indépendant de l’outil de recherche utilisé. Il aide à organiser ses idées et faire un suivi sur les mots clés performants.
Télécharger un plan de concept en format Word ou un plan de concept en format PDF.

 

Tableau 1


En anglais :

 

Tableau 2

Site de référence

Pour aider à identifier des mots clés, Le répertoire RAMEAU sur le site de la BnF peut aider à trouver des concepts.

Exploitation des mots clés

Dans le plan de concepts, identifier les mots clés ayant un même début de chaînes de caractères. La majorité des outils de recherche offre la fonctionnalité de recherche appelée troncature * qui est fort utile pour élargir la recherche à tous les mots ayant la même racine.

Exemple : polit* = politique, politicien, politicard, politiquement, politisation, politiser, politologue, politisation

Il est intéressant aussi d’identifier dans le plan de concept les mots clés qui sont à rechercher en tant qu’expression exacte. La majorité des outils de recherche offre cette fonctionnalité de recherche par l’encadrement des expressions avec les guillemets anglais " ". La recherche exacte permet de repérer les mots exactement dans l’ordre demandé, sans les séparer.

Quelques autres astuces à connaître :

  • La casse et les accents n’ont généralement pas d’impact
  • Google fait une recherche de synonyme par défaut.
  • L’opérateur * dans Google remplace un mot complet. Il n’y a pas d’opérateur permettant d’appliquer une troncature dans Google.
  • Certains outils de recherche offre le masque (?) qui remplace un ou zéro caractère. Ex : Behavio?r repêche Behavior et Behaviour
  • Pour plus de détails sur l’existence ou non de la troncature ou du masque dans l’outil utilisé, toujours consulter l’aide en ligne de cet outil de recherche.

Maintenant que les idées sont bien organisées dans le plan de concept, il faut comprendre les opérateurs logiques qui lient les mots clés entre eux. C’est l’objet de l’étape 3 !

Etape 3 : comprendre les liens logiques entre les mots clés


Pour interroger efficacement l’outil de recherche, il est important d’utiliser adéquatement les liens logiques entre les divers mots clés recensés dans le plan de concept. Les principaux opérateurs sont représentés dans les schémas suivants.

Opérateurs logiques ET (AND)

Opérateurs booléens 1

Cet opérateur est utilisé pour croiser les concepts entre eux.
ET est l’opérateur logique par défaut dans une majorité d’outils de recherche (comme Google), il n’est donc pas nécessaire de l’écrire entre les termes de recherche.

  • Plus il y a de termes liés par ET, plus le nombre de résultats diminue.
  • La majorité des outils de recherche le comprenne sous la forme AND en majuscules.
  • Toujours lire l’aide de l’outil pour connaître son langage d’interrogation.

Opérateurs logiques OU (OR)  

Opérateurs booléens 2

Cet opérateur est utilisé pour lier les mots clés associés à un seul concept (les synonymes, les termes équivalents et les traductions)

  • Plus il y a de termes liés par OU, plus il y a de documents repérés.
  • La majorité des outils de recherche le comprenne sous la forme OR en majuscules.
  • Toujours lire l’aide de l’outil pour connaître son langage d’interrogation.

Opérateurs logiques SAUF (NOT)

Opérateurs booléens 3

Cet opérateur est utilisé pour exclure des termes de la recherche.

  • L’utiliser avec prudence pour ne pas exclure des résultats pertinents.
  • La majorité des outils de recherche le comprenne sous la forme NOT en majuscule.
  • Toujours lire l’aide de l’outil pour connaître son langage d’interrogation.

Le rôle des opérateurs étant maintenant compris, l’étape suivante consiste à choisir l’outil de recherche en s’assurant d’en connaître les particularités. C’est l’objet de l’étape 4!

Etape 4 : Identifier l’outil de recherche à consulter


Comme le langage d’interrogation peut varier d’un outil à l’autre, la requête de recherche doit tenir compte de l’outil employé.

Voici quelques conseils pour bâtir votre requête de recherche :

  • Vérifier que les guillemets sont bien permis pour la recherche d’expression ;
  • Identifier quelle est la langue dominante du contenu de l’outil (Ne pas se fier à la langue de l’interface) ;
  • Le contenu spécialisé peut rendre l’utilisation de certains termes inutiles, par exemple, dans la base de données Sociological Abstracts, le mot clé sociology risque d'être vide de sens ;
  • Comme chaque outil possède ses particularités, il pourrait arriver, par exemple, que l’opérateur ET doit être utilisé sous la forme &. Consulter son aide en ligne pour connaître le langage d’interrogation de l’outil utilisé ;
  • Des opérateurs plus sophistiqués comme NEAR (proximité des mots) peuvent être proposé dans l’outil. Consulter son aide en ligne pour connaître le langage d’interrogation de l’outil.

Maintenant que le langage d’interrogation de l’outil utilisé est bien connu, l’étape suivante est de transposer le plan de concept en requête de recherche compréhensible par l’outil. C’est l’objet de l’étape 5!

Etape 5 : formuler une première requête de recherche


Plutôt que de faire des combinaisons entre les mots clés par essais et erreurs, il est plus performant de bâtir une requête de base qui lie logiquement tous les termes du plan de concept selon les opérateurs autorisés par l’outil de recherche utilisé.

Les parenthèses sont utilisées pour regrouper tous les mots clés associés à un concept.

  • (Nice OR Alpes Maritimes)
  • AND
  • (Transport maritimes OR Transport ferroviaire OR Transport routier)
  • AND
  • (Matières dangereuses OR Pétrole OR Hydrocarbure OR Gaz Naturel OR Produits chimiques)

Maintenant que les mots clés sont liés entre eux par des opérateurs logiques, l’étape suivante est d’exécuter la requête de recherche et de jeter un coup d’œil sur les résultats. C’est l’objet de l’étape 6!

Etape 6 : analyser les résultats


La requête a été lancée dans un outil de recherche et présente une liste de résultats. Ne pas commencer tout de suite à tenter de repérer tous les documents pour le travail.

Il faut plutôt prendre quelques minutes pour analyser comment l’outil a répondu à la requête.

  • Y a-t-il trop de résultats ? Pas assez?
  • Y a-t-il beaucoup de résultats non pertinents?

Examiner brièvement la notice détaillée de quelques résultats pertinents ainsi que de quelques résultats qui ne le sont pas.

Pour identifier les aspects à améliorer dans la requête, il est très important de comprendre pourquoi un résultat est pertinent et pourquoi un autre ne l’est pas :

  • Quels mots sont utiles?
  • Quels mots causent des résultats non pertinents?
  • Dans quels champs ces mots-clés sont-ils repérés?
    • S’il y a des mots repérés dans le champ des descripteurs sujets, c’est très utile!
    • S’il y a des mots repérés dans la zone des références bibliographiques, ce n’est vraiment pas utile!

Maintenant qu’une première analyse a été effectuée, les forces et les faiblesses de la requête de base sont connues. La dernière étape est alors d’optimiser la requête pour obtenir une liste de résultats présentant le meilleur équilibre entre la pertinence des résultats et leur exhaustivité. C’est l’objet de l’étape 7!

Etape 7 : Optimiser la requête


La requête de base est normalement exécutée dans tous les champs de l’outil de recherche utilisé. La requête optimisée cherchera à cibler des champs, comme le champ des descripteurs sujet, du résumé, ou du titre et à user adéquatement des limitations portant sur les années de publications, la géographie, la langue, le type de document, etc. L’amélioration de la requête se fera en fonction du nombre de résultats obtenus avec la requête de base.

Voici quelques pistes à envisager pour améliorer une requête.

Si la requête de base avait fourni trop de résultats :

  • Utiliser la recherche d’expression exacte (les guillemets) si ce n’était pas déjà fait;
  • Vérifier que la troncature n’est pas appliquée sur une trop petite chaîne de caractères;
  • Cibler la requête dans des champs particuliers comme le champ sujet, auteur, titre ou résumé;
  • Limiter les résultats aux années plus récentes, au type de documents (ex. : revue par les pairs, revue de littérature), à une région géographique plus précise (si ce critère est pertinent), à la langue des documents (si vous ne lisez pas le russe, l’allemand…);
  • Ajouter un concept ou préciser ceux présents.

Si la  requête de base avait fourni peu de résultats :

  • Faire attention aux fautes d’orthographe, elles sont souvent les premières responsables;
  • Un des concepts a probablement un effet trop restrictif;
    • Ce concept peut-il être retiré? Peut-il être formulé de façon plus générale?
    • En particulier, questionner les limites géographiques : elles peuvent être très contraignantes. Par exemple, se limiter à la ville de Nice est trop contraignant
    • Des documents portant sur la sécurité des produits chimiques en France, voire même n’importe où, peuvent être intéressants
  • Des concepts manquent peut-être de mots clés équivalents importants;
    • Chercher dans des ouvrages de références, si cette étape avait été négligée lors de l’élaboration du plan de concepts
    • Analyser attentivement les résultats pertinents qui ont été repérés pour identifier de nouveaux mots clés à exploiter
  • Utiliser la troncature si ce n’était pas déjà fait;
  • La source consultée n’est peut-être pas le meilleur choix… Vérifier auprès d’un bibliothécaire : Interroger un bibliothécaire

Conclusion


Ces 7 étapes constituent l’approche la plus performante pour mettre en œuvre une stratégie de recherche efficace.
Intégrer cette méthode de travail fera gagner du temps car la liste des résultats sera la plus pertinente possible. Bien planifier, dès le départ, sa stratégie de recherche permettra de trouver les bons mots clés pour passer aisément d'un outil à l'autre. Négliger la richesse de mots clés, c’est risquer de passer à côté de publications pertinentes.

 

D'après la base Infosphère de l'université du Québec à Montréal

http://www.infosphere.uqam.ca/

CC BY NC

Conditions d’utilisation en Creative commons

 

Actions sur le document
|